Articles tagués michel ligner

paris ratés et faux sens

Michel Ligner nous livre son dernier commentaire et le compte rendu de la réunion du 9.9.11 dans les commentaires de lpd1s – finale.

On n’apprend pas grand chose du contenu de la réunion, sauf ce :

Green Mamba - élégant et toxiqueM.Jean Staune, tout sourire face à son auditoire et à sa maman endormie au premier rang, s’est plu à esquisser une petite grimace de désaccord en redonnant bien vite la préséance à la métaphysique de l’UIP à laquelle l’Union rationaliste « trouve une élégance que n’ont pas certaines croyances religieuses naïves. » (Les cahiers rationalistes n° 611, page 44)

Qui nous mène vers la théologie sophistiquée et fortement sophiste qui est à la mode de nos jours. Malheureusement l’élégance n’a jamais exclut la toxicité. Et la scienligion façon John Templeton Foundation et UIP est fort toxique. Sachant que le propos a été annoncé par Staune et nous est rapporté par Ligner une vérification est nécessaire. Si vous avez la revue contactez moi SVP.

Michel parle de dé-monstration dans son commentaire, je pense plutôt à une multiplication de monstres. Celui que j’ai reçu le 20 septembre est un bébé par rapport au premier (lettre 4p, annexes 9p, cadeau 3p).

Lire la suite »

,

Poster un commentaire

lpd1s – finale

Introduction

La version courante de la théorie de l’évolution est un gros problème pour les créationnistes de toutes moutures.

Certains, surtout des biologistes, devant l’impossibilité de ne pas accepter l’évidence, ont opté pour l’acceptation de la science et bataillent pour expliquer que c’est juste la façon dont leur créateur fait les choses. C’est parfaitement ridicule, mais au moins ils évitent de passer pour des ignares ou malhonnêtes. Dans cet ensemble on trouve, entre autres, Francis Collins et Kenneth Miller.

D’autres, surtout de ceux qui ne disposent pas des connaissances pour comprendre de quoi ils parlent, optent pour des alternatives et dépensent leur énergie à nier l’évidence ou essayer de la cacher derrière des voiles diverses et variables. Jean Staune appartient à cette deuxième catégorie. Partant du principe que le créateur existe il s’efforce d’assembler n’importe quelle connerie disponible qui donnerait l’impression que ses croyances ne sont pas juste des croyances.

Ses efforts de relations publiques, qui visent de le faire apparaître comme une personnalité du monde scientifique, le conduisent parfois à des aveux mal réfléchis.

S’il est clair que Staune et Collins sont tous les deux créationnistes, il est également évident qu’ils sont de types différents, le premier se décrivant comme néo-lamarckien le second étant clairement darwiniste. Le besoin de proposer des mécanismes qui pourraient rendre compte d’une évolution guidée par le créateur conduit à la production d’un gros paquet de non-sens. Non-sens en termes de sciences bien entendu : chacun peut habiller ses croyances d’opinions philosophiques et d’analyses théologiques pour les faire paraitre comme rationnelles.

Dans le cadre de la publicité d’opinions loufoques, qui n’ont aucune chance de passer pour sérieuses, il est bon de se servir de deux techniques de base : se faire passer pour a) un Galilée moderne, non compris, et b) la victime d’un complot de ses adversaires. Staune adopte les deux techniques.

Il est étonnant que la John Templeton Foundation, qui compte dans ses écuries aussi bien Collins, Conway-Morris, Miller et Staune, deux darwinistes et deux qui ne le sont pas donc, et qui a l’habitude d’organiser des débats sur l’opposition (ou pas) entre science et religions, n’organise pas un débat disons entre Jean Staune et son ami Ken Miller.
Ils font peut-être partie du complot qui interdit les débats sur le darwinisme peut-être…

Lire la suite »

, , , ,

7 Commentaires

Protégé : lpd1s#lot2

Cet article est protégé par un mot de passe. Pour le lire, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :

, , , ,

Poster un commentaire

Proposition de Michel Ligner

Proposition
d’une réunion-débat
avec l’aimable participation de Monsieur Jean Staune et de Monsieur Antoine Vekris

le vendredi 9 septembre 2011
Université Paris Descartes – Salle du Conseil
14 H à 17 H 30

Rencontre organisée par l’association nationale M.A.R.I.A.N.N.E
et animée par son président Michel Ligner

Thème : Le pari d’un sens

Programmation générale

Prélude

Présentation des invités, Messieurs Staune et Vekris ainsi que Monsieur Alain Moreau qui jouera le rôle du Candide. Intervention de l’animateur qui donnera les raisons qui motivent le déroulement de cette réunion-débat et comment « Marianne» en est arrivée là, à venir s’ébattre dans une mare universitaire en compagnie de deux cygnes fort acceptables avec l’accord du maître de céans, Monsieur Axel Kahn.

  1. Cinq questions sur ce qui a trait à la théorie de l’évolution.
  2. Cinq questions sur les effets des découvertes en physique quantique dans le champ de la philosophie.
  3. Trois questions sur les rapports incertains de la science-fiction avec la science.
  4. Trois questions sur les enjeux des connaissances et la nécessité d’une école permanente.
  5. Trois questions sur ce que tout citoyen lecteur doit savoir.
  6. Une question sur l’indignation.

Interlude

L’animateur se réserve le droit d’intervenir par des références, citations et autres mots de circonstance, censés apporter un petit plus à cet après-midi studieux, et qui pourront éventuellement être discutés de façon compendieuse par les deux débatteurs.

  1. Finale ou l’heure de s’enivrer

Messieurs Staune et Vekris seront invités à goûter un vin offert par Marianne et versé dans une coupe par l’échanson. Les deux débatteurs devront répondre par écrit, à leur table, aux questions en rapport avec ce breuvage sur une feuille sous enveloppe remise à chacun, à cet effet, et les réponses seront données ultérieurement par courrier aux intéressés mentionnés.

Le jet d’un dé décidera de celui qui répondra en premier aux questions de chaque section.
(Six coups de dé à six faces)

Faces: 1 à 3 pour M. Staune – 4 à 6 pour M. Vekris.

, ,

1 commentaire