Lovecraft: Le dernier puritain – Cédric Monget

CM_LDP.jpg

Lovecraft: Le dernier puritain, étude de Cédric Monget.

L’écrivain américain Howard Phillips Lovecraft (1890-1937) est principalement connu pour sa mythologie originale et sa tératologie foisonnante. Mais, paradoxalement, l’une et l’autre trouvent leur fondement dans l’athéisme.

Cet athéisme — Lovecraft s’en explique dans ses essais et sa correspondance — se fonde sur un matérialisme rigoureux. Comment expliquer, dans ce cas, qu’un auteur si radicalement matérialiste ait pu créer une oeuvre où l’imagination fantastique le dispute à l’onirisme?

Faut-il voir dans son conservatisme foncier la raison d’une relation ambiguë à la religion de ses pères ? Sans doute cela expliquerait-il qu’il soit, selon ses propres termes, une sorte d’hybride intermédiaire entre le passé et le futur — archaïque dans ses goûts personnels, ses émotions et ses intérêts, mais d’un tel réalisme scientifique qu’il ne peut être qu’athée…

À ces questions, Cédric Monget tente d’apporter des réponses qui, pour être celles d’un passionné, ne cachent rien des ambiguïtés du maître de Providence et éclairent sous un jour nouveau les zones d’ombre d’une pensée riche et complexe.

  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :