contact

Suite à une discussion avec un groupe de jeunes oiselles dont les relations sentimentales souffrent de la mobilité des jeunes chercheurs, j’en suis venu à discuter de mes propres ruptures au moment de mon départ pour la France.

Incité légèrement, puis intrigué, j’ai joué de Google pour trouver trace de ma chérie grecque que j’ai laissé derrière moi. Et j’en suis ravi d’avoir encore le souvenir du clavier grec, malgré mes difficultés pour dactylographier en grec sur un AZERTY😦

Effort largement récompensé de ce que j’ai trouvé sur le Net d’une part, après un premier échange de messages par ailleurs. Google rocks and so do the girl😀

Maintenant j’ai envie de lire ses livres et je me félicite d’avoir chopé un dico grec il n’y a pas longtemps. C’est marrant, j’arrive à lire Platon encore, mais j’ai perdu large de mon grec moderne.

  1. #1 par Merlin le zététicien des mèmes le mars 13, 2011 - 1:20

    C’est très sympa cette découverte ! Redécouverte devrais-je dire…
    Platon ? J’espère que tu ne laisseras pas enfermer ou enchaîner au fond de la caverne. LOL !

  2. #2 par Oldcola le mars 13, 2011 - 1:57

    Découverte !

    Au sujet de Platon, il faut savoir pourquoi on traite quelqu’un de con, n’est-ce pas ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :