église catholique & apostasie [fr]

Quitter une association dont on réprouve les activités, au moins certaines activités, sachant que l’on trouvera certainement la possibilité de souscrire à une autre association qui pratique celles que l’on trouve à son goût/sens est un acte minimaliste d’honnêteté envers soi-même.

Sachant que l’acte est simple, aussi simple qu’une lettre à la poste, et ne pas le faire serait paradoxal. C’est vrai pour ceux qui se disent athées par exemple et qui ont été baptisés catholiques. Même pour ceux qui se comptent parmi les catholiques culturels (oxymore que je mentionne parce qu’il est utilisé mais que je dois avouer ne pas comprendre – pas plus que chrétien athée d’ailleurs).

Si vous ne savez pas comment faire, le Cybercuré vous donne les instructions : (dont j’ai pris connaissance grâce à Irène, ici)


4. La procédure de débaptisation
La procédure de débaptisation est simple. Pour se faire débaptiser il faut s’adresser à l’évêque du diocèse dans lequel se trouve la paroisse où a eu lieu la cérémonie, en indiquant la date. Il faut envoyer une copie d’une pièce d’identité pour prouver que la demande est bien faite par l’intéressé. Demandez que l’évêché mentionne, sur le registre, avec la date, que le demandeur « déclare renoncer à son baptême en date du … » ou bien de ne plus être compté comme membre de la communauté catholique et que la paroisse s’engage à ne plus fournir d’acte de baptême. Il n’y a aucun frais pour obtenir d’être débaptisé, mais il est conseillé d’envoyer une enveloppe timbrée pour la réponse. On peut aussi envoyer la demande de débaptisation par lettre recommandée.

5. Les compléments de la procédure
Pour se faire débaptiser, on peut demander aussi la confirmation écrite qu’on a donné suite à la requête de la photocopie tirée du registre. Article 36 de la loi  » Informatique et libertés  » (N. 78-17 du 6 janvier 1978) s’appliquant à la communication de la rectification des fichiers. En principe, la réponse est rapide (moins d’un mois). Si dans les deux mois on n’a pas reçu de réponse, on peut réécrire en disant qu’il est possible de déposer une plainte. Cependant, les registres paroissiaux ne sont pas des archives publiques, mais privés. La loi informatique et liberté s’applique donc très probablement pas dans ce cas là.

Voilà. Plus aucune excuse. Si vous n’y allez pas ça veut dire que vous soutenez vraiment l’église catholique.


Un commentaire sur la présentation que fait le Cybercuré :

2. Motifs ? Pourquoi se faire débaptiser ?
Se faire débaptiser, à quoi cela peut servir ? Pourquoi faire l’annulation du baptême si on pense qu’il n’a aucune valeur ? Cela ne parait pas logique. La débaptisation n’est nullement nécessaire aux athées puisqu’ils ne lui attachent pas d’importance. Un motif de beaucoup qui demandent la débaptisation c’est de montrer leur désacord avec l’Eglise, particulièrement après les prises de position pontificale. Demander l’annulation du baptême, c’est une façon de s’engager symboliquement contre l’Eglise.

Un autre motif de la débaptisation est de ne plus être compté dans dans le nombre des catholiques. Ce motif n’est pas valable parceque les statistiques de Chrétiens sont faites sur des sondages réalisés auprès de la population et pas sur les registres des baptèmes qui sont des archives privées. Se faire débaptiser ne sert donc à rien.

Il n’y a pas que les prises de position pontificales qui peuvent susciter une envie de se débarrasser du baptême. Même s’il n’a aucune valeur pour quelqu’un, il est toujours bon de pouvoir afficher son certificat; le certificat en lui même (en fait la copie du registre) a une valeur et elle n’est pas négligeable. Il montre clairement son positionnement, et à vrai dire je préfère les cas qui ne sont pas liés à une déclaration pontificale particulière ou à l’un ou l’autre des scandales qui secouent Vatican. Le plus souvent ce ne sont pas des fuites vers une autre religion, mais un reet simple de la religion.

Et je compte beaucoup sur le message envoyé directement à l’église plutôt qu’à travers les sondages. Je ne fais aucune confiance aux réponses des gens quand ils sont sondés: les couillons qui se disent catholiques et dont seulement 52% jugent « certaine » ou « probable » l’existence de DieuLes chiffres sont vraiment ahurissants quand on les regarde directement :

sondage france catholiques et dieu Jenvier 2007

Alors, les sondages pour compter les catholiques… Ils faudrait qu’ils s’y prennent autrement. Moi je compte : 51 % se disent catholiques mais uniquement 26 % se disent sûrs de l’existence de Dieu – 0,51*0,26=0,133. Auxquels il faudrait soustraire ceux qui ne croient pas non plus l’une ou l’autre des doctrines de l’église catholique.

  1. #1 par misajour le octobre 9, 2010 - 6:16

    Oui, pour etre débaptisé (apostasié)
    Non pour lire en marge du registre des baptêmes  » a renié son baptême »
    Ce registre (pas public) on peut en douter, vous annonce clairement
    baptisé pour plus tard, suite à votre demande, vous réinscrire comme renégat…………….vous voilà fiché………………
    Vous devez exiger que votre nom soit rendu illisible, c’est l’évidence

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :