créationniste comme Francis Collins [fr]

La discussion dans les commentaires de Biologos n’est pas nouvelle, mais je n’arrivais pas à mettre a main dessus. Mes requêtes étaient mal formulées. En faisant le tour de certains textes de Giberson j’ai fini par tomber dessus, et je pense que ceux qui gobent les distorsions des termes du créationniste Jean Staune, créationniste comme l’actuel directeur des NIH, Francis Collins, apprécieront ces informations venant de la source, la fondation de Francis Collins, Biologos.

La source étant Karl Giberson et Darrel Falk, vice-président et président de la fondation respectivement. Au moins on est certains qu’ils représentent le positionnement officiel de la Fondation.

Gregory Arago, comme beaucoup, trouve qu’il y a grande confusion dans l’utilisation de certains termes, comme BioLogos, évolution théiste et créationnisme évolutionnaire. Il demande clarification pour savoir en quoi BioLogos diffère d’évolution théiste il pose la question en se référant, entre autres, au propos de Giberson qui explique l’utilisation du néologisme BioLogos pour éviter l’utilisation du terme évolution:

Dr. Karl Giberson says quite unambiguously:
“We are actually using the term “BioLogos” so we can avoid constantly having to refer to “evolution,” which has become such a loaded term. The narrow scientific meaning of evolution has been lost as the word has come to include a fully materialistic worldview for many.”

Giberson oublie que le terme « évolution » est une abréviation pour l’évolution biologique qui est du domaine scientifique et donc dans le cadre de la méthodologie naturaliste (a.k.a. méthodologie matérialiste), mais il semble qu’il oublie pas mal de choses, en général.

La partie intéressante est la réponse que Darrel Falk offre à Gregory Arago:

Response to Gregory (5331) and others regarding our use of the term “theistic evolution.”

Since words have different meanings to different people (see the Jeff Schloss video on this, for example), I prefer the term “biologos” to “theistic evolution.” As pointed out, “evolution” is one of those words that takes on many meanings. However, the shift to the common use of the term, “biologos” has not yet taken place. We’re fine with using “theistic evolution,” “evolutionary creation,” or “biologos” for now. Depending upon who is using the term, they usually mean pretty much the same thing. This is not about semantics. This is about helping people understand that God created through a gradual process and that coming to know this can enhance one’s understanding of the nature and activity of God.

Blessings,
Darrel .

[emphasis mine]

Difficile d’être plus clair. Les mecs veulent soigneusement éviter le terme « évolution » pour qu’on ne risque pas de les prendre pour des « matérialistes » (ce qui serait étonnant quand même, je me demande qui aurait cette idée) et comme le néologisme n’a pas encore pris pour remplacer « évolution théiste » et « création évolutionnaire » il n’y a pas de problème d’utiliser l’un ou l’autre des anciens termes.

Pour des définitions de « évolution théiste » et « création évolutionnaire » on peut jeter un coup d’oeil au « The Creation/Evolution Continuum » (dont l’original aura bientôt ses 10 ans !):


OLD-EARTH CREATIONISM


Evolutionary Creationism

Despite its name, evolutionary creationism (EC) is actually a type of evolution. Here, God the Creator uses evolution to bring about the universe according to God’s plan. From a scientific point of view, evolutionary creationism is hardly distinguishable from theistic evolution, which follows it on the continuum. The differences between EC and theistic evolution lie not in science but in theology, with EC being held by more conservative (Evangelical) Christians, who view God as being more actively involved in evolution than do most theistic evolutionists (Lamoureux, 2008).


THEISTIC EVOLUTION

Theistic evolution is a theological view in which God creates through the laws of nature. Theistic evolutionists (TEs) accept all the results of modern science, in anthropology and biology as well as in astronomy, physics, and geology. In particular, it is acceptable to TEs that one species give rise to another; they accept descent with modification. However, TEs vary in whether and how much God is allowed to intervene — some believe that God created the laws of nature and allows events to occur with no further intervention. Other TEs believe that God intervenes at critical intervals during the history of life (especially in the origin of humans). A 2003 book presents an entire continuum of TEs; clearly, there is much variation among Christians regarding this theological view (Peters and Hewlett 2003). In one form or another, TE is the view of creation taught at the majority of mainline Protestant seminaries, and it is the position of the Catholic Church. In 1996, Pope John Paul II (1996) reiterated the Catholic version of theistic evolution, in which God created, evolution happened, humans may indeed be descended from more primitive forms, but the hand of God was required for the production of the human soul. The current pope, Benedict XVI, has reiterated the evolution-friendly Catholic view, stressing the importance of rejecting philosophical naturalism (Lawton, 2007).

Ca nous laisse Jean Staune dans le camps OLD-EARTH CREATIONISM – Evolutionary Creationism, qui d’après le président Darrel Falk est à peu de chose près synonyme de « biologos ». Créationniste comme Francis Collins, le fondateur, donc.

Le « peu de chose » étant le risque de se faire mal voir parce qu’on est évolutionniste; apparemment ce n’est pas du goût de Target Audience de BioLogos…


Ca pourrait éviter à Jean Robin de gober les inepties de Staune. Peut-être.
Peu probable, mais pas impossible. Quoique, ces commentaires il aurait pu les trouver en enquêtant sur Staune et son créationnisme façon Collins… Or il ne les a pas trouvés. Peut-être qu’il n’est pas capable, ou qu’il ne voulait simplement pas.
Qu’est-ce qu’il lui conviendrait mieux, incapable ou avec des a priori ?
Va savoir.

, , , , , ,

  1. #1 par Irène le août 12, 2010 - 5:49

    Intéressant. Le terme « évolution » fait encore trop matérialiste pour les gens de BioLogos, mais ils ne craignent pas d’utiliser pour le nom de leur fondation le mot « Logos », clairement chrétien, celui-là, puisque sorti tout droit de l’Évangile selon Jean… Dis-moi quelles sont tes priorités, je te dirai qui tu es.

  2. #2 par Oldcola le août 12, 2010 - 6:10

    Il baptisa la côte de boeuf poisson et en fit son souper du Vendredi Saint.

    C’est dommage que les musulmans n’ont pas de baptême, ils baptiseraient le nécessaire air et le respireraient tranquillement pendant les journées du ramadan🙂

    La tendance de changer de nom et d’en convaincre les accommodationnistes d’accepter ce changement en évitant de regarder la base du credo est une tendance générale. BioLogos essaie de cacher le créationnisme chrétien qui se trouve à sa base.

    Il n’a pas l’air d’y réussir et j’espère qu’on ne lui laissera pas le loisir.

  3. #3 par Irène le août 12, 2010 - 6:30

    Ah, oui, le coup de la côte de bœuf et du poisson ! Excellent. Simon Leys raconte une anecdote similaire au sujet d’un monastère bouddhiste chinois qui était réputé pour avoir une règle très stricte : le soir, les moines se contentaient d’un bol de thé pour le dîner. Et puis un jour, un visiteur eut l’idée de regarder dans les bols : il s’agissait d’un gruau de riz ma foi fort substantiel… Mais selon la coutume, on l’appelait « bol de thé du soir », et le tour était joué.

  4. #4 par Irène le août 12, 2010 - 6:35

    Oh, et s’agissant des musulmans et du ramadan, il faut savoir que certains petits futés s’arrangent pour manger à l’heure qu’ils veulent, mais dans une pièce sans fenêtre ou aux volets bien hermétiquement clos, et la lumière allumée, pour prétendre que c’est déjà la nuit… Et bien sûr, pour qu’on ne les voie pas !

  5. #5 par Oldcola le août 12, 2010 - 7:41

    Je me suis amusé avec l’histoire du crocodile chez PZ et puis j’étais en train de lire l’annonce des Pakasuchus il y a deux jours et je me suis demandé si je devais aller leur en parler là.
    Pour le bol de thé du soir j’en avais entendu parler de quelqu’un qui a fait le constat en direct. Je suis d’avis que tant qu’il n’y a pas de bacon ajouté c’est toujours un bol de riz. Le canard fumé ne compte pas. Je dine souvent d’un bol de thé le soir en hiver.
    Quant aux briseurs du ramadan, et j’en connais un gros paquet à la fac, il y en a deux qui me faisaient l’amitié de se planquer dans mon bureau pour manger. Je les avais prévenu qu’Allah était récemment équipé du Xaver800, mais je pense qu’ils faisaient semblant de croire, des musulmans culturels paraît-il.

  1. Quand Sarkozy et les Bogdanov jouent à Six degrés de séparation | L'Extérieur de l'Asile

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :