Sam Harris: Science can answer moral questions

  1. #1 par McComber le mars 23, 2010 - 8:33

    Intéressant, oui.
    Uhm. Mais parlons-en ein-ti-peu.

    J’ai cru que j’allais tripper pendant les premières 30 secondes, parce que je suis animé par quelque chose qui pourrait ressembler à son gambit. Je croyais qu’il allait s’aligner sur un truc du genre : priorité à la vie, puis à la survie, puis à la pérennité (harmonie avec les grandes tendances/forces/pulsions biologiques et vitales qui animent tous les mammifères)… Mais non. Encore un champion du monde de n’importequoisme.

    Par contre, au bout de la trentième seconde, lorsqu’il jette aux orties toute prétention positiviste, abandonne l’empirisme, se chie dessus au plan logique, on sent que son boulot de promoteur de guerre et de meneuse de claque pro-CIA le passionne pas mal plus que l’observation, la réflexion et l’hypothèse. Les musulmanes portent des sacs bouffants (et lui, bon bwana ira les sauver — on croirait ce crétin de Sting), les Talibans ni pigent d’office rien à la science, presque tous les papas du tiers-monde tuent leurs filles violées, le bon Dalai Lama contre le tueur de céréales (juste après avoir soi-disant chié sur la morale d’inspiration divine, faut le faire)… Tabarnak mettez lui une balle de tennis dans le trou à tarte, quelqu’un !

    Ce pauvre bougre n’a clairement jamais joué aux échecs, ni même entamé le début du commencement d’un soupçon de réflexion sur le sujet. Parce que s’il avait pris le temps, en plus de savoir que c’est tout sauf un jeu de pure logique, il se serait aperçu que lui-même n’est pas bien plus malin qu’un pion à qui on fait faire E2-E4 on the Grand Chessboard.

  2. #2 par Oldcola le mars 23, 2010 - 10:00

    Aha ! tu ne le connaissais pas avant, d’où ta déception. Harris est essentiellement politique et c’est son intérêt.
    Moi il m’a cassé les pieds juste au moment où il a planté ses landscapes. Pour le reste il est égal à lui-même.

    Les musulmanes ne portent pas toutes des sacs bouffants mais il y en a qui en portent contre leur gré. M’est avis que ça vaut la peine que ce soit uniquement par choix, comme la copine qui aime qu’on l’attache et qu’on la fesse pour qu’elle puisse prendre son pied. Et je me trouverais con à dire non à la burqua ou le bikini en couverture cherchant un juste milieu. Là il est con je pense.
    Fais-tu une différence entre violer quelqu’un ou lui imposer quoi porter ou lui imposer quoi manger (et quand) ou lui imposer quoi lire ou lui imposer quand travailler ou lui imposer comment baiser …

    Est-ce que les Talibans pigent quoi que ce soit en science ? Aucune idée et rien à foutre, j’en ai déjà ras le cul avec les scientifiques qui pigent certainement quelque chose en science et qui laissent tomber la partie rationnelle de leur cerveau quand ils doivent penser moralité, trouillards en diable à ne pas vouloir assumer leurs choix éthiques/moraux/du-comment-vivre et préférant dire que c’est BigDaddyOverTheCloudsBehindTheWaterfallInOurHearts qui a dit que (insérer code moral de choix). Et avec viennent bien sûr les leaders religieux divers et variables.

    De papa qui a tué sa fille violée je n’en connais pas personnellement, mais je veux bien larmoyer en lisant les cas dans les journaux qui nous manipulent ou pas, parce que moi j’ai failli tuer le gros connard de frère qui a envoyé sa soeur aux urgence, à la battre parce que je lui avais roulé une pelle et qu’il fallait qu’il sauve l’honneur de la famille. Remarques, l’honneur n’était pas religieuse mais communiste. L’honneur de la famille quand une nenette veut se faire peloter je lui chie dessus volontiers.
    Personne n’a à leur dire ce qu’ils peuvent ou peuvent pas faire.

    Tant que Harris joue la partie dans mon sens je le trouve très bien. Je serai probablement mort avant qu’il arrive à 1% de ce que j’espère. Je ne lui tape dessus que pour cette idée mollassonne de milieu modéré où élever ses enfants. Pernicieuse.

  3. #3 par judem le mars 24, 2010 - 11:07

    C’est vrai que c’est un putain de vrai problème ces abrutis qui battent les nanas. Je pense qu’on a tous connu des cas de ce genre. Te foutrais ces crétins en taule, ni une ni deux !

  4. #4 par Oldcola le mars 24, 2010 - 12:19

    Il y est resté deux mois le mien😉

  5. #5 par McComber le mars 24, 2010 - 3:59

    Stop. On ne peut pas se réclamer de l’empirisme pour ensuite en sacrifier les trois-quarts à l’impérialisme. Il y a une tabarnak de limite à prétendre travailler pour améliorer le destin de la race humaine et se mettre au service de l’armée d’occupation Yankee dans un seul et même souffle.

    Le plus frustrant de ce clown, c’est son côté dilettante philosophique et fier de l’être. Allez, on recule de 150 ans. Exit Debord, Habermas, Nietzsche… Le mal c’est eux, le bien c’est nous, la preuve c’est que je le dis et j’ai le micro, alors y a plus qu’à tous les buter, ces salauds primitifs (sauf leurs belles jeunes filles, qui elles nous seront d’agréable compagnie).

    Grr.

  1. petite absence « Coffee and Sci(ence)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :