L’invité du Mercredi – 17 mars 2010

La liberté de procréer et le droit de mourir

Par Ruwen Ogien,  directeur de recherche au CNRS en philosophie

Alors que les travaux en vue de la révision des lois de bioéthique ont débuté, il s’agit de montrer que, dans leur état présent, ces lois, et d’autres qui concernent aussi ces questions intimes de vie et de mort, sont trop paternalistes, pas assez respectueuses des libertés individuelles. Ruwen Ogien proposera des arguments en faveur de la liberté de procréer la plus large possible (décriminalisation de la gestation pour autrui, accès à l’assistance médicale à la procréation des gays, des lesbiennes et des femmes qui sont supposées « ne plus être en âge de procréer »), mais aussi en faveur de la liberté de ne pas procréer la plus large possible (droit d’interrompre une grossesse tardivement sans avoir à rendre des comptes à personne d’autre qu’à soi- même, entre autres). Il proposera également des arguments en faveur de la liberté la plus large possible en matière de fin de vie (décriminalisation des différentes formes de suicide assisté), ce qu’on appelle de façon un peu impropre mais assez significative néanmoins, le « droit de mourir ».


Université Victor Segalen
à 18h30 dans l’amphi P.A. Louis de l’ISPED sur le campus de Carreire

  1. Ruwen Ogien – à garder à l’oeil « Coffee and Sci(ence)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :