L’ordinateur génétique – lecture

log.jpgL’ordinateur génétique de Jean-Louis Dessalles

Mon appréciation : 4,75/5

Le livre est excellent et son auteur un de ces enseignants que l’on peut regretter de ne pas avoir eu en cours.

J’en suis presque gêné à avoir à lui balancer des fleurs de la sorte, mais tout est bon : le lecteur est ‘pris par la main’ pour un tour complet du sujet. Doucement, sans ‘sauts’ qui risqueraient de désarçonner, en revenant sur ce qui a été montré pour faciliter l’intégration.

J’en suis enthousiaste malgré le fait que je n’ai rien appris sur le sujet traité. Par contre j’ai appris comment le traiter et c’est là un élément précieux. Après une lecture attentive j’en ai refait une deuxième, juste pour le plaisir.

Dessalles livre exactement ce qu’il annonce, de façon détaillée et efficace.

Pourquoi pas 5/5 ?

Parce qu’il n’y a pas de monstres de l’espace, des princesses à sauver, des sabres LASER, et des feux d’artifice quand le héros embrasse l’héroïne. Pas plus que des robots préoccupées par l’avenir de l’humanité à travers la galaxie. Puis je me sens obligé un peu de faire mon chieur : il y a le mot « créature » dedans. Et ce n’est pas au sujet de Sophia Loren.
Vous ne me croyez pas ? Allez le lire, vous verrez. Vous me croyez ? Une raison de plus pour aller le lire.

Sans blagues, ce quart de point manquant est probablement une injustice de ma part, essentiellement due à ma frustration, devant la façon courte et succincte dont est traité le biomimétisme, au dernier chapitre. Et quand je suis frustré je deviens méchant, j’enlève des quarts de point et je dis des gros mots : flute !😉

Je dois remercier Charles Mougel qui a insisté lourdement pour que je le lise ce bouquin.

  1. #1 par Charles Mougel le février 23, 2010 - 10:35

    Cool, j’aurai pas à te rembourser🙂 Alors, je peux bien supporter ce « lourdement », car ça doit être vrai…

    Disons que c’est LE livre qui m’a permis de comprendre les équilibres ponctués, la distinction entre le meilleur d’une génération et la population, etc…

    Mais SURTOUT, c’est lui qui m’a permis de voir les liens et différences, entre l’évo artificielle, et l’évo biologique. En clair, de sentir cette possibilité de darwinisme universel, qui allait m’approcher de la mémétique. (j’étais tombé dessus par hasard à la BU, et j’ai fini par l’acheter)

    A noter : ce book ayant presque 15 ans, on remarquera qu’il s’intéresse depuis à l’évolution du langage, toujours en s’appuyant sur les Algos Génétiques : http://www.memetique.org/forum/index.php?topic=1703.msg8081#msg8081

  2. #2 par Oldcola le février 24, 2010 - 5:24

    Ce lourdement est en ton honneur. Et je te dois un coup à boire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :