NE LAISSEZ PAS FAIRE !

L’HÔPITAL PUBLIC EST VOTRE HÔPITAL

DÉFENDEZ-LE AVEC NOUS !

– Défendez-le parce qu’il assure des soins de qualité pour tous quels que soient les moyens de chacun.

– Défendez-le parce que c’est là que se font les grandes recherches d’aujourd’hui qui permettront les progrès de demain.

– Défendez-le parce que c’est lui qui assure 80% des urgences, c’est lui qui a fait face hier à l’épidémie de SIDA et à la canicule et qui pourra faire face à une pandémie grippale.

– Défendez-le parce que c’est lui qui prend en charge les cas les plus graves ou les plus complexes à tous les âges de la vie.

– Défendez-le parce que les autres pays nous l’envient.

La loi HPST dite loi Bachelot a supprimé l’appellation de « Service Public Hospitalier ». Elle ne parle plus que d’ « Etablissement de Santé ». Elle cherche à transformer l’hôpital public en entreprise.

Pour être rentable l’hôpital devra sélectionner les pathologies et les patients, et diminuer le nombre de personnels : moins d’infirmières, moins d’aides soignantes, moins de médecins, moins de secrétaires, moins d’assistantes sociales.

Il est prévu se supprimer 20 000 emplois dans l’ensemble des hôpitaux.

NE LAISSEZ PAS FAIRE

POUR DÉFENDRE VOTRE HÔPITAL PUBLIC ASSURANT

L’ACCÈS ÉGAL POUR TOUS À DES SOINS DE QUALITÉ,

SIGNEZ LA PÉTITION NATIONALE QUI SERA ADRESSÉE

AU PARLEMENT ET AU GOUVERNEMENT:

« Je défends l’Hôpital Public, lieu de formation des professions médicales et paramédicales, de l’innovation et des progrès thérapeutiques, qui offre à tous, sans discrimination, des soins de qualité.

Je m’oppose à son démantèlement qu’annoncent d’une part un nouveau mode de direction qui aura pour souci principal la rentabilité, d’autre part des suppressions d’emplois non justifiées qui altèreront la qualité des soins. L’Hôpital Public doit avoir un financement lui permettant de remplir ses missions.»

  1. #1 par Thomas le février 10, 2010 - 1:12

    Salut Oldcola.

    Je suis 100% d’accord avec toi.
    Mais tu sais, il semblerait que ce soit l’individualisme le plus forcené et l’égoisme le plus dur qui gagnent de plus en plus les gens de notre société.
    Ils ne veulent rien donner pour les démunis, les pauvres, les chômeurs, la sécu, l’hôpital,
    mais, dans le même temps, si jamais un jour ils se retrouvent dans la merde, ils seront bien contents d’avoir des aides sociales, et l’hôpital public.

    J’espère que notre monde va se resaisir, et ne pas sombrer dans l’ultra-libéralisme dominant comme en Chine, aux Etats-Unis, en Russie, dans beaucoup de pays d’Europe.

    Je t’approuve à 100%, mais cette loi s’inscrit dans un monde de pensée qui me semble de plus en plus partagé en haut comme en bas, malheureusement.
    J’ai l’impression que l’humanité régresse sur beaucoup de plans. Peut-être qu’en sciences c’est différent. J’ai dû à contrecoeur, faute de trouver une thèse ou un emploi, abandonner après l’obtention de mon DEA mon projet scientifique.

    Je disais donc, que j’ai cette impression que l’humanité régresse : moins d’entraide, plus d’égoisme, moins de pensée
    Le seul point positif, c’est l’éducation gratuite et assez développé en France. Heureusement que les étudiants se défendent quand on les attaque, car, sinon, elle aurait été privatisée ou soumise à un concours style PCEM notre université; heureusement, notre université si injustement décriée tient. L’université, ce fut le seul lieu où, avec certains professeurs, j’ai eu le sentiment d’apprendre quelque chose de passionant et d’intéressant.

    Je vais faire du « darwinisme » grossier, mais, logiquement, c’est le meilleur système socio-économique qui devrait l’emporter. Or, force est de constater que c’est l’ultra-libéralisme allié au mondialisme, qui semble gagner la partie. Je ne peux quand même pas croire que ce système soit le meilleur. Les faits semblent montrer que ce système fait perdre aux gens d’énormes acquis, d’énormes avantages, et que les gens, ici, en Europe de l’ouest, commencent à vivre de moins en moins bien, et ce phénomène semble s’accentuer.
    Et pourtant, l’ultra-libéralisme allié au mondialisme gagne, avec probablement demain, une Chine ultra-libérale dominant le monde.

    Voilà pourquoi, entre autres, ma raison va plutôt vers Darwin, mais mon coeur non. Le monde ne semble pas sur la voie du progrès comme au XXème siècle, loin de là. A part peut-être en sciences et encore.

    Bonne journée à toi Oldcola,

    Thomas

  2. #2 par Thomas le février 10, 2010 - 1:34

    Oldcola,
    j’ai dû te faire sursauter de colère lorsque tu as lu mon message.
    C’est vrai, je caricature la pensée de Darwin, moi qui ne l’ai jamais lu.
    J’ai sans doute été excessif.
    Mais, je dirai que les français d’aujourd’hui (et sans doute les gens en général) ne semblent pas meilleurs que ceux du siècle dernier, en ce qui concerne les idées politiques, sociales, économiques.
    Et même dans le domaine des sciences, ce n’est qu’en allant à l’université ou alors en se formant en autodicdate (ce qui est excessivement difficile) que l’on devient « meilleur » que nos aieuls. Sinon, on se contente de répéter comme un perroquet les vérités admises par des esprits qu’on juge brillants à juste titre. On admet souvent des vérités scientifiques sans y rien comprendre, je veux dire sans connaître la démonstration mathématique ou les expériences ayant amené à cette vérité.
    A +,
    Thomas

  3. #3 par Thomas le février 10, 2010 - 1:35

    Je reviens au sujet.
    Je suis entièrement d’accord avec toi.
    Il faudrait sensibiliser les gens égoistes en leur disant qu’ils ont tout à y perdre.
    Où se trouve cette pétition ?
    Merci Oldcola,
    Thomas

  4. #4 par Jean-Pierre CRESPIN le février 10, 2010 - 2:24

    Entièrement d’accord avec ce manifeste. Ayant passé quasiment toute l’année 2009 entre CHU, centre de sénologie, chimiothérapies et autres radiothérapies pour des soins ultra pointus et fort coûteux, sans compter les miens (de soins) pour une longue maladie très sournoise, je peux dire que mes finances n’auraient jamais pu résister…
    Alors je crie
    « Vive l’hôpital public & le maintien de sa qualité de soins actuelle ! »
    « Vive une sécurité sociale équilibrée qui ne ponctionne pas les plus démunis ! »
     » Vive la recherche médicale, suffisamment bien financée pour pouvoir progresser encore ! »
    Très bonnes remarques de Thomas ! Le néo-libéralisme va nous conduire tout droit à une régression sociale mais aussi culturelle. Le triomphe du monde de la finance sur celui de la valeur du travail, de la réflexion et de l’effort amènera des désordres sociaux incontrôlables…

  5. #5 par Thomas le février 10, 2010 - 9:04

    Salut Jean-Pierre,
    Je te souhaite bon courage dans ta lutte.
    Tu as raison, la régression sociale s’effectue petit à petit.
    La régression culturelle, elle devient menaçante, mais tant qu’on ne touchera pas à la démocratisation de l’enseignement, je pense qu’elle ne restera que potentielle.
    Ceci dit, en dehors de l’école et l’université, il semble qu’on aille de plus en plus bas.
    Les « désordres sociaux incontrolables », je ne suis pas sûr qu’ils arrivent, tant la majorité des gens semble satisfait du système. Bien sûr, à côté, certains s’indignent et contestent, mais il n’est pas facile d’être courageux.
    Bonne soirée Jean-Pierre,
    Thomas

  6. #6 par Oldcola le février 10, 2010 - 11:10

    Salut,
    réponse tardive mais j’ai passé ma journée en rédactions diverses.

    Je ne vois pas de problème avec ton évocation du Darwinisme Thomas.
    Seulement je voudrais souligner que la Sélection Naturelle sélectionne bien les comportements coopératifs quand ils sont efficaces. Même chez les bactéries😉
    Je pense que voir le Darwinisme par la lorgnette de la compétition uniquement est une erreur; tu loupes des parties absolument marrantes et fascinantes.

    Le lien pour « signer » la pétition est en début de post. Allez-y, massivement. Ca vaut le coup. Au moins pour qu’ils sachent.

  7. #7 par thierry le février 20, 2010 - 11:05

    Bonjour, voilà mon coup de gueule:

    allez plutôt signer cette pétition

    http://www.hostocomparateur.com/

    Et à propos, l’apparition d’une coopération entre individus n’est pas un phénomène qui fait appel à l’altruisme mais bien à l’égoïsme de chacun à condition que l’interaction entre les individus soit régulière et qu’aucun ne sache quand cette intéraction va se terminer (sans quoi c’est bien l’absence de coopération qui est payante). A lire de toute urgence : « Evolution of coopération » de Robert Axelrod.

    Et je vais vous donner la raison pour laquelle 80% des urgences sont assurées par le service public: pour la simple raison que, même à votre demande, ni le samu ni les pompiers n’accepteront de vous orienter vers une structure privée.

    Pourquoi le public prend en charge les pathologies les plus lourdes (même si cela reste encore à démontrer)? Pour avoir une idée d’une partie au moins de la réponse, il suffit de comparer le montant des assurances de praticiens de privé et ceux du public. La différence vous indiquera la différence exacte en termes de responsabilité; celle du praticien public est quasi-nulle (procédure administrative en tant qu’agent de l’état pour l’un et mise en cause personnellle pour le praticien du privé). Alors, quand un praticien du privé voit arriver une pathologie lourde et donc risquée en terme de responsabilité, il tape en touche non parce qu’il ne veut pas d’une pathologie couteuse mais bien parce qu’il n’a pas, lui, la même facilité que le PH à mettre en jeu sa responsabilité (la responsabilité personnelle d’un agent de l’état n’existe pas sauf en cas de faute détachable du service)

    Marre du welfare state !!! qui n’est bon qu’à lever des impôts. Mais ne vous inquiétez pas pour l’hôpital public. L’état par l’intermédiaire des ARH, est entrain de pondre tout un tas de contraintes administratives qui ralentissent le privé. L’hôpital public renaitra en particulier en obstétrique (les obstétriciens libéraux ont de grosse difficulté pour s’assurer et il devient quasi-impossible de s’installer en libéral) et en pédiatrie non parce que il ira mieux mais parce que l’hospitalisation privé ira plus mal, tué par une inertie administrative qu’il ne peut supporter sans financement d’état et qui l’amènera à se déconventionner.

  8. #8 par Oldcola le février 20, 2010 - 12:06

    Salut Thierry,
    j’ai rapidement parcouru hostocomparateur et je ne vois pas pourquoi « plutôt », je dirais « aussi ».

    Je ne vois pas très bien ce que la discussion sur la coopération viendrait faire ici; de mon point de vue géno-centré à base de gènes égoïstes (très résumé là), je ne vois pas d’urgence à lire quelque chose qui me consoliderait l’idée que l’altruisme est un comportement social égoïste à terme.

    Je connais (vaguement) le problème des responsabilités differentielles entre PH et praticiens privés. Et je suis partisan d’une distribution des responsabilités en milieu public plus personnalisée, mettant en cause le PH directement, ne lui offrant pas le luxe de se planquer derrière son employeur. Ceci n’affecte en rien mon envie de voir le public assurer 100% des urgences et avec la qualité optimale. Je rêve certainement, mais je pense que ça vaut la peine d’être tenté.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :