flocons de neige

Il ne faut pas se foutre de la gueule des gens, parce que le retour du bâton peut être douloureux. Je suis en train de vivre une telle expérience.

Il semble que je me suis moqué trop et trop longtemps de Jean Staune. Ce que je regrette maintenant, parce que à chaque fois que l’une ou l’autre des personnes qui me connaissent lisent une de ses conneries, sur le Net ou dans ses bouquins, ils ne manquent pas d’avoir une pensée pour moi et de m’envoyer un message. Ce n’est pas l’enfer, mais ça doit ressembler au purgatoire. Etre obligé de parcourir à nouveau les écrits de Staune, qui constituent une collection unique de non-sens accommodés aux sophismes de bazar, prend des allures de torture médiévale et je pense que je dois abandonner derrière moi quelques neurones qui refusent de contempler l’oeuvre de JS et optent pour le suicide.

Ici je vais parler un tout petit peu de processus purement téléomatiques1 dont la simplicité semble passer pour un bon exemple des contraintes que certains, dont JS, imaginent à la base de la canalisation de l’évolution biologique. Jean n’aurait pu choisir exemple plus pertinent pour que je puisse illustrer mon point de vue quant au non-sens à cette revendication structuraliste.

Je me suis intéressé aux cristaux de neige gamin. Il n’y en avait que pendant une période très limité chaque année à mon Athènes natale, mais j’étais fasciné par ces objets qui à partir d’une structure très simple, hexagonale, présentent une telle variété et dans la grande majorité des cas une absence de symétrie flagrante en apparente opposition avec la première intuition qui nous fait voir des objets réguliers. Si vous avez passé les flocons de neige sous la loupe, voir le microscope2 à la recherche d’un flocon vraiment régulier, vous savez qu’il s’agit là d’un objet quasiment introuvable.

Page 144 du TNBI, on trouve le sixième chapitre, intitulé « Préférez vous les cristaux de neige ou le coup de la girafe ? » dont la première section, « Le grand match entre la structure et la fonction » entame la discussion qui semble être au centre des préoccupations de JS. A la page opposé on trouve une planche présentant des flocons de neige. Une famille des cristaux d’eau.

sft.jpgUn petit coup d’oeil rapide et on se rend compte que l’on retrouve la symétrie hexagonale qui est celle du cristal d’eau. On peut en rester là, ou au contraire aller un peu plus loin pour remarquer que si la symétrie persiste dans tous le cristaux d’eau, le flocon en forme d’étoile à six branches n’est que l’un des types de cristaux que l’on peut obtenir à partir d’eau (clic pour agrandir3), même si pour certains (Irregulars, Graupel) elle n’est pas évidente.

Exit JS avec son :

Il existe une loi de la nature présidant à la formation des cristaux de neige qui fera que, aussi diverses que soient les conditions de leur formation, ils auront toujours six branches.

 

En suivant le lien qui englobe la bafouille de JS vous aurez plus que les dessins, vous aurez les photos. Cherchez les Irregular Crystals, ce sont eux qui ont fait que je vois les processus téléonomiques avec un regard complètement différent des téléologistes.😉

Revenons vers les flocons en forme d’étoile à six branches. Maintenant qu’on sait qu’il s’agit là de cas exceptionnels parmi les cristaux de neige on peut prendre le temps d’une observation qui est d’importance face au raisonnement appauvri que JS nous propose. On est face à un processus téléonomique par excellence, la croissance d’un cristal, un processus au déterminisme simple. Or il est rare de trouver deux cristaux identiques, il est même rare de trouver un flocon à six branches dont les branches se ressemblent. L’influence du milieu se fait sentir même au sein d’un même flocon. Une rotation de 60° autour de son centre révèle le manque de symétrie exacte.

sch.jpg
(clic pour l’original)

La croissance du cristal est le produit de ses propriétés internes et d’événements contingents. Chaque branche a son histoire propre dépendante de son micro-environnement et des événements qui y ont eu lieu.

 


cdna.jpgLes belles images de cristaux de neige que nous propose SnowCrystals, illustrent la légèreté avec laquelle JS traite le sujet, légèreté qui semble être là même, quel que soit le sujet qu’il aborde. Vraiment pas sérieux Jean !

 

Ca nous a donné l’occasion de voir que même un phénomène téléonomique simple est dominé par le hasard des conditions externes et ce même quand on considère un seul objet, un seul flocon en étoile et ses six branches.

En discutant les contraintes imposées par les lois naturelles aux processus téléonomiques, via les séquences de processus téléomatiques qu’ils constituent, on gardera en tête le rôle du hasard dans le déroulement des processus téléomatiques.


1 Pour les définitions des téléo-machins c’est par ici.

2 Merci tante Katina

3 Snow Crystals a été un des lieux précoses du Web où l’on trouvait des infos sur les cristaux de neige, je fais tous mes liens sur le sujet vers CalTech.

[update 02.01.2010 Je vien de tomber sur un post vieux d’un an de taupo sur les flocons de neige; soit je l’ai lu et oublié soit il m’est passé sous le nez, il s’emploie à expliquer nettement mieux que moi, Jean devrait lire les blogs scientifiques avant de faire imprimer des âneries😉 ]

 

,

  1. #1 par judem le novembre 16, 2009 - 10:58

    JS a décidément besoin de conseillers scientifiques plus avisés.

    Au fait, tu as reçu mon e-mail sur la gravitation ?

  2. #2 par Oldcola le novembre 16, 2009 - 11:27

    Il aurait surtout besoin de s’occuper de ce qu’il raconte🙂

    Oui, j’ai reçu ton courrier, l’ai mis de côté pour m’en occuper la tête reposée, puis l’ai oublié😦
    Finirait par te faire une proposition de contributeur ici.

  3. #3 par Jean-Pierre CRESPIN le mars 10, 2010 - 9:47

    Oops ! J’avais lu cet article au passage et j’avais beaucoup aimé car moi aussi jadis, la loupe voire le microscope pour examiner vite vite à froid, sur une lamelle bien froide le cristal magique.
    Tu vois, je crois que c’est ça aimer la science.

    Ce Taupo est très bon !

    http://ssaft.com/Blog/dotclear/index.php?post/2009/01/08/Flocons

    Dark crystal,
    c’est lumineux
    c’est luminark

  1. formes contraintes ? « Coffee and Sci(ence)
  2. vieille neige « Coffee and Sci(ence)
  3. Mon oeil ! « Coffee and Sci(ence)
  4. Le non-darwinisme visionnaire de James Cameron, par Jean Staune – commentaire « Coffee and Sci(ence)
  5. Jean Staune – par la bande « Coffee and Sci(ence)
  6. j’adore « Coffee and Sci(ence)
  7. rebond, bond, nd… Crash! « Coffee and Sci(ence)
  8. débats interdits ? « Coffee and Sci(ence)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :