Archives de la catégorie philosophy of sciences

AI vs. AI: Two chatbots talking to each other

This comes from the Cornell Creative Machines Lab and I think it’s OK to tag it « humor » – « robots » – « philosophy » – religion. Well, it could be discussed by Michel Ligner and Jean Staune, as it seems to make more sense than Michel’s questions.

Poster un commentaire

Ruwen Ogien – La Vie, la Mort, l’Etat

lvlmle.pngRuwen Ogien est du genre des philosophes qui peuvent me réconcilier avec la philosophie, facilement. J’ai déjà écris ma frustration de ne pas avoir à redire à sa façon de voir les choses, à la suite d’une conf qu’il a donné ici à Bordeaux. C’est quasiment le même sentiment après la lecture de son dernier livre. Quasiment parce que pour certains de ses cheminements de pensée j’aurais préféré des voies légèrement différentes, mais si légèrement que ça ne mérite pas d’être explicité. Peut-être à être discuté en tête-à-tête.

J’ai beaucoup appris sur la procréation médicalement assistée, ou plutôt sur la répression qui l’entoure. Je n’imaginais vraiment pas que les choses étaient à ce point minables en France. Maintenant je sais. En ce qui concerne l’euthanasie j’étais déjà au courant et je trouvais ça déjà lamentable.

On ne sort pas le coeur léger de la lecture, non pas à cause des idées que l’auteur présente, mais parce que son bon sens n’est pas encore adopté et parce qu’on reste avec l’idée qu’il ne sera pas adopté de sitôt.

Le style d’écriture est particulier, mais on s’y fait très vite. Il manque de fioritures, il va à l’essentiel. On n’est pas habitués mais j’en suis venu à l’apprécier.

Lisez-le. La nouvelle loi bio-éthique est en train de couver, Ogien vous donnera vite fait, bien fait les moyens de mesurer combien elle est liberticide. c’est le genre de livres qu’on ressasse, qu’on rumine.

Pas de note de lecture, juste le conseil de le lire.

Va falloir que je lise ce qu’il a écrit avant.

Poster un commentaire

Jean Staune – par la bande

Quand la discussion directe n’est pas à son avantage, le sophiste aborde son sujet par la bande. Jean Staune nous offre une démonstration dans les chroniques des abonnés du Monde : Darwinisme et « Réchauffisme » , même combat ?.

Il est bon dans ces cas d’isoler le sujet principal et de décortiquer le propos du sophiste pour en extraire le contenu. Allons y, Staune est toujours amusant.

Lire la suite »

4 Commentaires

The Evolution of Confusion, Dan Dennett, AAI 2009

Un commentaire

Fighting back against Templeton

I’m really happy to see that happening: Fighting back against Templeton.

And I very much like that those are two philosophers who declined participation to Templeton associated matters.

Unfortunately, those are people I already liked. Expecting to discover new names soon and to see the vacuum around Templeton Foundation become deeper and wider despite the money they use to look sympathetic.

Poster un commentaire

JTF & B d’E

Si on cherchait des indices indirects de l’approche foireuse de la John Templeton Foundation, on peut regarder qui a obtenu leur grand prix cette année : Bernard d’Espagnat :-D

Si on cherchait des indices indirects de l’approche foireuse de Bernard d’Espagnat, on peut regarder qui lui a attribué son grand prix cette année : la John Templeton Foundation re- :-D

Ca se mord la queue. Franchement hilarant, non ?

Une façon comme une autre, pour la John Templeton Foundation, pour injecter de l’argent à l’environnement de l’Université Interdisciplinaire de Paris pour soutenir le néo-créationnisme en Europe.

Via

,

3 Commentaires

votre opinion

Donnez-la, avec le sourire :-)

La formulation des questions est amateurish, mais la présentations mignonne comme tout. (Via)

Poster un commentaire

subtilités

Ou pas.

Lire la suite »

25 Commentaires

réductionniste fondamentaliste hein ?

Le papier de Carl Woese, qui a été apparemment l’étincelle qui a allumé une polémique qui ne semble pas prendre, est excellent de plusieurs points de vue mais incomplet du point de vue du biologiste moléculaire, qui est un peu moins réductionniste que ce que Woese et autres semblent penser. Je ne sais pas à quoi attribuer cette appréciation foireuse de la biologie moléculaire, qui finit par donner une image de techniciens bornés à vision réduite, mais je compte bien défendre la biologie moléculaire, si elle a besoin d’une défense quelconque. Au moins argumenter pour montrer que la vision que Woese propage est partielle et donc erronée.

Je n’ai pas de plan précis en tête pour l’instant, je pense qu’il va émerger au fur et à mesure du développement de l’argument, mais il sera construit au moins autour de deux points principaux. Le besoin de ces réductionnistes fondamentalistes d’avoir des visions globales et de disposer d’outils qui leur permettent d’explorer la variance du vivant, non pas seulement celle disponible mais aussi (et surtout) celle potentielle. Un troisième aspect étant celui de l’apport de la technologie nécessaire à d’autres domaines de la biologie, en forçant peut-être un peu on pourrait dire à tous les autres domaines de la biologie.

Le tout sera saucé des bénéfices tirés du travail des réductionnistes fondamentalistes permettant de tenir des discours comme celui de Woese, ou des plus complets, qui dans certains cas ne se limitent pas à exposer les problèmes auxquels on fait face mais aboutissent à des actions, qui en dehors de leur applications pratiques se proposent de fondamentalement modifier notre façon de faire de la biologie.

Avant de commencer la série, je vais ajouter la référence de quelques papiers qui me semblent être indicatifs d’une vision globale de ces réductionnistes fondamentalistes de biologistes moléculaires. Je noterai la série avec le tag BMRF, pour biologistes moléculaires réductionnistes fondamentalistes, le terme ayant été suffisamment fort pour que Tom le reprenne dans son post.

2 Commentaires

Eugénisme Nazi, Darwin, Platon et Aristote

Le commentaire de Timothée sur les réactions de PZ Myers face à Expelled: No Intelligence Allowed, m’a fait sourire dans un premier temps, puis en y réfléchissant un peu plus je me suis dit que ça vaudrait la peine de reprendre cette affaire de l’eugénisme.

ou pire encore, ce que fait Myers, en critiquant un film qu’il n’a pas vu.

D’abord, je m’attribue un point Godwin négatif à moi-même pour ce post, mon propos partant des Nazis pour aller vers un autre point de l’histoire, que les créationnistes de tout poil semblent ignorer dans leurs discours et que les non créationnistes ne relèvent pas assez souvent.

Que PZ critique un documentaire qui tente de decrédibiliser connement une théorie scientifique (darwinisme) sous prétexte que des psychopathes (Nazis) l’ont utilisée comme justification pour leurs crimes me semble une excellente chose et j’applaudis fortement. Ceci étant dit, le buzz qu’à fait PZ a commencé quand les huiles du documentaire lui ont refusé de participer à une projection. En laissant passer Richard Dawkins, dont la critique a été publiée a prosteriori.
Remarquons que PZ est présent dans le documentaire, une interview qui semble un peu charcutée d’ailleurs, obtenue sous un prétexte fallacieux. Je trouve qu’il a très bien fait de râler. Et je ne pense pas qu’il y a besoin de voir le documentaire pour critiquer cette idée particulière qu’il véhicule.

D’après le Disco Institute et Ben Stein, Darwin aurait justifié l’eugénisme ? :-)

Avez-vous vu 300 ? Les valeureux et braves spartiates qui ont fait front à l’armée des perses ? Avez-vous applaudi leur courage et leur altruisme pour sauver leurs femmes et enfants ? Si oui, vous avez applaudi des eugénistes tueurs d’enfants handicapées, mentaux ou physiques. Ils les balançaient du haut d’une falaise. Excellente source d’inspiration pour une société militarisée, légèrement antérieure à Darwin c’est vrai.

Mais on ne va pas rester à ces brutes de spartiates n’est-ce pas ? Considérons des hommes plus nobles.

Pourquoi pas Aristote ou Platon ?

Les deux étaient eugénistes. C’est vrai qu’ils étaient plus pour les mariages arrangés entre les meilleurs spécimens de la race, plutôt que des tueries de bébés. Lisons donc ce cher Platon (en deuxième partie, je continue ici) et son plan de contrôle des naissances et de gestion des bébés et de ceux qui auraient eu des enfants sans que ça soit approuvé par l’élite de la République, dont le rôle aurait été éminemment manipulateur.

Ben Stein aurait pu aussi bien accuser Platon d’avoir inspiré les dérives eugénistes du XXème siècle, le discours de ce cher philosophe étant plus proche des idéologies eugénistes national-socialistes allemandes ou marxistes, que le discours de Darwin.

Et on ne devrait pas le critiquer quand il fait le court-circuit : le darwinisme a conduit au nazisme ? Malgré le fait qu’on n’a pas vu le documentaire ? Ceci ne suffit pas ?
Moi ça me suffit amplement. Et il semble qua ça a suffi à PZ aussi.


Et ci-dessous la deuxième partie, droit sortie de la République de Platon (n’ayez pas peur du grec en première partie, la traduction suit).

Lire la suite »

, , , , , ,

9 Commentaires

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 377 autres abonnés