Le non-darwinisme visionnaire de James Cameron, par Jean Staune – commentaire

Heh ! Simon Conway-Morris, faisant sa promotion du soft-créationnisme à la John Templeton Foundation, suggère que son téléologisme théiste est justifié par la convergence évolutionnaire et Jean Staune est toutes choses. Le TNBI est plein des non-sens de Jean, voilà qu’il en bave jusqu’au Monde !

Quand on en arrive à

  • se servir de la Science-Fiction pour soutenir sa théologie branlante (après avoir en vain essayé de la faire passer pour une plaisanterie),
  • qu’on est incapable de faire une comparaison correcte de structures biologiques,
  • qu’on est même incapable de parler correctement dans un bouquin de ce qu’un gamin connait (et il ose le bougre de reprendre ça dans le journal), et
  • qu’on en arrive à se baser sur des théories issues de l’ignorance du sujet traité et plutôt weird [et pleine de bullshit], pour
  • soutenir son business de scienligion,

    eh bien, on est tombé si bas qu’il n’est pas de bon ton d’étaler son état dans un journal.

    On pourrait même en ironisant reprocher à Cameron de ne pas avoir été assez loin dans sa remise en cause de la contingence et dans sa défense d’une évolution répétable et prédictible. En effet, les animaux de Pandora ont six membres, alors que si l’on se fie aux travaux de Vincent Fleury (chercheur au CNRS, ndlr), on constate qu’il y a une logique et des contraintes telles à la formation de vertébrés terrestres pourvus de quatre membres, qu’il est tout à fait possible que le schéma tétrapode puisse apparaître sur Pandora et d’autres planètes.

    Allons, allons, Fleury lui même soutient l’imagination des artistes, enfin, au moins quand ça l’arrange et ça ne l’arrange pas toujours. On constate ? Comme quand Rosetta-Man tire des conclusions à partir de données inexistantes ? Ou nous donne son interprétation fantaisiste de ses lectures ? Ca c’est de la Science-Fiction ;-) (et de la Géometrie-Fiction)

    Le problème mon pauvre Jean, c’est que tu n’arrives pas à faire la différence entre Science-Fiction et Science et encore moins entre Science et Théologie. Pauvre p’tit créationniste (comme Francis Collins actuel directeur du NIH), va !


    Pour ceux qui s’intéressent à l’évolution biologiques (rayon Science et non pas théologie) je propose Les mondes darwiniens plutôt que les non-sens de Staune. Plus ardu mais nettement plus juste. Plus abordable, Guide critique de l’évolution de Guillaume Lecointre.
    Malheureusement, Les créationnismes de Cyrille Baudouin et Olivier Brosseau semble épuisé, mais reste le site.

    About these ads
  • , , ,

    1. Hot Na’vi Sex « Coffee and Sci(ence)

    Laisser un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

    Connexion à %s

    Suivre

    Recevez les nouvelles publications par mail.

    Joignez-vous à 375 followers

    %d bloggers like this: